dimanche 27 juillet 2008

La Rumeur - Regain de tension

La Rumeur est de retour avec un 2nd album qui ressemble fort à un gros pavé dans la mare proprette du rap français. Le quatuor parisien (Ekoué, Hamé, la Figure de Paria et le Bavar) nous a concocté un sec et court (12 titres pour 40 minutes à peine) réalisé entre une tournée de plus de 60 dates et un procès pour diffamation envers la police nationale à cause d’un article écrit par Hamé dans leur propre magazine distribué gratuitement avec leur premier album "L’ombre sur la mesure". L’urgence et le stress dû à ces conditions se ressentent parfaitement sur le disque qui ne fait décidément pas dans la dentelle. Ekoué, épaulé de sa voix dure et aigre reconnaissable entre mille ouvre le bal evec "L’encre va encore couler" qui nous décrit la Rumeur cru 2004 : toujours aussi acide dans ses propos mais beaucoup plus acide envers le rap, l’Etat et la société occidentale en général, le tout des beats ultra puissants signés Soul G (déjà à la console du 1° album) dans la veine de "Nous sommes les premiers sur…" (présent en tant que Bonus track). Auprès de leurs thèmes de prédilection tel s que la colonisation et la néo-colonisation à travers "Ils nous aiment comme le feu" et "Soldat Lambda" (le meilleur morceau à mon avis), les 4 rappeurs nous font partager leurs réflexions sur la justice avec les brûlots "P.O.R.C. (Pourquoi On Resterait Calme)" et "Inscrivez greffier" ou l’absence de chances d’intégration sociale pour des personnes issues de l’immigration sur "Nom, prénom, identité". L’unique collaboration de l’album se fait avec Serge Teyssot-Gay, guitariste de Noir Désir sur le morceau "Paris nous nourrit, Paris nous affame" où les riffs de guitare se fondent parfaitement avec les rimes hargneuses des MC’s. En définitive, un excellent album, qui confirme la place de la Rumeur comme le meilleur groupe de rap militant depuis "L’homicide volontaire" d’Assassin. Un album certes pas destiné à briller en haut des charts ou à tourner en boucle sur Slyrock mais qui secoue efficacement les entrailles et les consciences.

Note: 17.5/20

Tracklist:

01 - L’encre va encore couler
02 - A nous le bruit
03 - Ils nous aiment comme le feu
04 - Soldat Lambda
05 - P.O.R.C. (Pourquoi On Resterait Calme)
06 - Inscrivez greffier
07 - Nom, Prénom, identité
08 - Paris nous nourrit, Paris nous affame (feat. Serge Teyssot-Gay)
09 - Les mots qui me viennent
10 - Quand le diable est au piano
11 - Maître mot, mot du maître
12 - Nous sommes les premiers sur… (Bonus track)





(p) & (c) Achim Shark 2004
artwork par Tcho/EGOizm inc/photo par Carole Epinette

http://www.la-rumeur.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire