lundi 18 août 2008

IAM "Revoir un printemps"

6 ans après le monument Hip Hop qu'est "L'Ecole du micro d'argent" IAM revient avec un nouveau sigle et un nouvel album "Revoir un printemps".

L'album débute très bien avec "Stratégie d'un pion". Des flows précis et des textes incisifs, c'est du IAM grand cru. Enfin, durant les deux premiers couplets car dès le troisième apparaît le premier des nombreux soucis de cet album : Freeman. Car oui, désormais l'ex-danseur ne se contente plus d'apparaître que sur un ou deux titres, mais sur la totalité de l'album. Autant le dire tout de suite : c'est très regrettable. Son flow et sa voix me font penser à la mélodie d'une tronçonneuse. Il est très loin du niveau de ses comparses, eux-mêmes pas toujours au top de leurs forme, spécialement Shurik'N.

Akhenaton rappait aux côté de Busta Flex "J'ai plus d'air" sur la compilation Sad Street de DJ Khéops et à l'écoute de cet album dont il signe plus de la moitié des prods on se rend compte que ses instrus ont le même problème. Pas d'oxigène. L'auditeur s'asphyxie dans des boucles plus tristes et ennuyantes les une que les autres, les quelques seules bulles d'air sont réalisés par Khéops et Imhotep avec, respectivement, "Second souffle" et "Pause". En réalité une seule instru mérite réellement le détour et ce grâce aux bons soins d'Imhotep : "Tiens".

On ne trouve pas beaucoup plus d'air dans les textes. Et cela pour deux raisons : ceux qui cherchaient des exercices de style bizarres dans le genre "L'empire du côté obscur" repartiront bredouilles. C'est d'autant plus triste que ce genre de titre c'est la marque de fabrique d'IAM, ce qui rend leurs albums attractifs. Après c'est sûr, on ne va pas attendre "Attentat 3" de MCs de presque 40 ans.

Alors on se fait une raison et on part à la recherche de textes mordants et incisifs comme Shurik'N et Akhenaton savent faire. Malheureusement, c'est là la seconde déception : ces derniers semblent avoir confondu le mot "revendication" avec le mot "pleurnichage" car tout ce qu'ils font pendant 18 titres : pleurnicher. Et franchement, c'est saoulant. Pourtant ils ne cessent de parler de sujets graves et importants comme le racisme, les violences quotidiennes, la misère, les femmes battues ...etc... mais leur façon de présenter rend tout cela totalement soporifique.
Au final un album vraiment décevant qui fait une grosse tâche dans la discographie d'IAM qui ont bien besoin de "revoir un printemps" après cet album ennuyeux comme la pluie en hiver.

C'est d'autant plus décevant qu'IAM a réellement un grand talent (je suis sûr que Freeman danse très bien). En effet ceux qui ont la chance d'avoir l'édition limitée profitent d'un CD bonus avec 3 inédits où IAM nous montrent leur vrai niveau. Grâce à des instrus excellentes et de l'énergie à revendre comme sur "Live de la base", "La violence" et surtout le magnifique "40 ans de retour au ghetto". Des titres qui font donner aux expression "rap engagé", "rap conscient" ou "musique revendicatrice" tous leurs sens. 3 titres surclassant tout un album, c'est un peu paradoxal, mais ça nous fait rêver à ce qu'aurait pu être "Revoir un printemps", et nous fait d'autant plus sentir (et regretter) ce qu'il est.


Note : 08/20

Tracklisting :

01/ Stratégie d'un pion
02/ Nous (feat. Kayna Samet)
03/ Quand ils rentraient chez eux
04/ Noble art (feat. Method man & Redman)
05/ Lâches
06/ Mental de Viêt-Cong
07/ Revoir un printemps
08/ Armes de distraction massive
09/ Second souffle
10/ Visages dans la foule
11/ Ici ou ailleurs (feat. Syleena Johnson)
12/ Tiens
13/ Bienvenue (feat. Beyoncé)
14/ Pause
15/ Fruits de la rage
16/ Murs
17/ 21/04
18/ Aussi loin que l'horizon

CD bonus édition limitée :

01/ Live de la base
02/ La violence (feat. Soprano)
03/ 40 ans de retour au ghetto
04/ Noble art (instrumental)
05/ Tiens (instrumental)





(p)&(c) Achim Shark 2008
artwork par Tous des K/Kankre attak
http://www.iam.tm.fr
http://www.myspace.com/officialiam
http://iamofficiel.skyrock.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire