samedi 16 août 2008

Le parapluie

C'est un couplet du morceau "Le parapluie" du Klub des Loosers. J'aime beaucoup, c'est ce que je ressens souvent avec un côté désabusé et moqueur dans le lequel je me retrouve.


Je sais qu'on m'attend au tournant
Mais pour l'instant je suis chez moi
Lorsque le ciel ne pleurera plus j'irai me chercher un chinois
Bien sûr que les types comme moi commandent toujours à emporter
Manger tout seul dans un resto je n'en vois pas vraiment l'intérêt
Autant me tatouer sur le front "en ce moment ça ne va pas fort"
Le jour où je péterai les plombs il y aura des morts et des renforts
Le ciel est une chochotte et je n'ai pas trouvé mon parapluie
Peut-être tente-t-il de se cacher dans l'intimité d'une jolie fille
J'espère qu'il s'y sent bien et qu'il n'est pas trop encombrant
Pas de soucis pour la fille il ne s'ouvre pas devant les gens
Donc encore moins dedans et je me dis finalement
J'ai un objet à mon image, je l'ai perdu comme c'est dommage !
Donc c'est l'histoire d'un parapluie qui n'aimait pas trop s'ouvrir
Car il savait qu'en le faisant il risquait sûrement de souffrir
Un parapluie qui ne sert à rien restant tout seul dans son coin
En rêvant de soleil même dans les instants sans sommeil
Un parapluie qui aurait aimé abriter un couple sur Broadway
Et qui n'avait jamais connu que le crachin versaillais
Mais assez parlé de lui dans cette histoire où je ne l'ai pris
C'était juste un meileur sujet que mon boeuf sauté au curry.





(p) & (c) Fuzati 2005
http://leklubdesloosers.free.fr
www.myspace.com/klubdesloosers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire