dimanche 17 août 2008

Premier porte-à-porte

A Païta il y a un grand quartier de presque 400 maisons : "Sheffleras". C'est des maisons individuelles mais ce sont des HLM (enfin FSH, l'équivalent néo-calédonien des HLM).

On décide d'y faire du porte-à-porte afin d'y emmener le message du salut en commençant par le première rue, la descendant et la remontant.

On descend : rien.

On remonte : une personne prête à nous revoir. Il ne nous reste que 4 maisons.

Un jour sans on dirait... Mais on ne va se laisser décourager, on n'a pas le temps pour ça.

n°15 : "Je dois partir mais revenez un autre jour ça m'intéresserait !" :)
n°16 : des jeunes et des enfants, les plus âgés étant majeurs, il n'y a pas de problème visiblement. Alors qu'attendons-nous ? Présentons-nous !

"On pourrait partager notre message avec vous ?"
"Oui, oui !"

:D

On commence :
Dieu nous aime.
Il a un plan pour nous.
Il a de tous temps envoyé des prophètes pour nous guider.
Il a envoyé son Fils.
Jésus-Christ est mort pour nous.
Vroum.

Vroum ? C'est le camion du père (ou quelque chose d'approchant) qui arrive. Le mec sort. Voix rude et menaçante accompagnée d'une démarche quelque peu ridicule. "Qui vous êtes ?" "Des missionnaires de l'Eglise Jésus-Christ..." "Fichez-moi le camp ! On n'a pas besoin de vous ici !" "Au revoir monsieur ! Bonne journée !"

Rembarrage sévère

:) Mais c'était super drôle.

Enfin bon, après on s'est vengé parce qu'à la maison d'après nous avons pu enseigner la plénitude de l'Evangile du Christ sans être coupé.

On en sort et il ne nous reste plus qu'une maison. Il commence à faire tard. Mais on sent qu'il faut y aller tout de même.

Au même instant à l'intérieur du n°18 une femme est à genoux, priant son Père Céleste pour savoir que faire. Elle termine sa prière et quelqu'un frappe à sa baie vitrée, elle va voir qui est-ce. Deux jeunes gens à l'air étrange, en cravate et pantalon sombre sous un soleil de plomb. "Bonjour madame, nous sommes les missionnaires de l'Eglise de Jésus-Christ des Saint des Derniers Jours. je me présente elder Lamothe et voilà mon collègue elder Olaso..."

Le reste appartient à l'Histoire.





(p) & (c) Achim Shark 2006

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire