mardi 28 octobre 2008

De la vacuité du langage

Voilà bientôt 22 années que j’observe votre civilisation et parmi toutes les lacunes que j’y trouve, la pire est bien celle de votre moyen de communication imprécis au possible. O humains, quand comprendrez-vous la vacuité de vos paroles ?

Mais peut-être faut-il que je m’explique légèrement. Je suis issu d’une planète dont vous ignorez jusqu’ à l’existence très éloignée de la vôtre située dans un système solaire de la galaxie que vous nommez ESO 325-G004. Notre langage des plus évolués est composé de rythmes binaires réguliers soutenus par des boucles musicales enchaînées, sonorités que vos artistes Hip Hop utilisent comme break beats et autres morceaux instrumentaux grâce à cette invention des plus géniales (d’ailleurs je trouve des plus étranges que vous ayez pu la découvrir) qu’est le sampler, certainement l’invention ultime de votre espèce, malheureusement laissée dans l’ombre. Par hasard une de nos sondes spatiales s’écrasa sur votre planète dans l’année 1979 selon votre système de mesure des années, année 5119 selon notre système. Grâce à cet incident nous apprîmes votre existence que nous n’avions pas notée jusqu’alors bien que cette information ne nous semblât pas très intéressante. Mais à notre étonnement notre sonde reçu des émissions ressemblant à notre langage quoique incompréhensibles. J’appris plus tard qu’il ne s’agissait que du morceau « Rapper’s Delight » du Sugarhill Gang que notre sonde pris pour du langage de chez nous.

Notre surprise fut grande. Ce peuple peut-il vraiment utiliser le système de communication ultime ? Cela semblait incroyable à la vue de l’état de chaos de votre civilisation bien peu évoluée. La communauté scientifique en émoi proposa une étude approfondie de votre monde. La préparation de l’expédition dura cinq de nos années et finalement en 1986 de votre ère je fus envoyé sur Terre sous l’apparence d’un nouveau-né humain afin de vous étudier. A l’époque les Beastie Boys étaient licenced to ill, ainsi je compris vite que votre mode de communication était loin du nôtre, seule votre musique « rap » s’en approchait.

Je fus trouvé dans un vide-ordure par une famille des mieux intentionnées et me mêlai à votre peuple sous le nom de Marc O., jeune homme ordinaire naviguant au milieu de jeunes tout aussi ordinaires.

Au cours de mes années d’études de votre espèce et votre mode de communication un détail m’a toujours semblé le plus symptomatique de la vacuité de votre langage est la question rituelle « Ca va ? ». Quelle question stupide et hypocrite ! Qui attend une réelle réponse à cela ? On attend un oui et si un malheureux a l’idée saugrenue de répondre par non la conversation sera irrémédiablement brisée. De même, de l’autre côté de la question, désire-t-on vraiment être sincère ? Bien évidemment non ! Car on sait que l’interlocuteur s’en moque éperdument.

Je me sens vide et qui cela intéresse ? Personne. Et tout le monde a bien raison.



« Si j’étais un super-héros je serai Inutile Man »



(p) & (c) Achim Shark 2008

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire