vendredi 20 février 2009

Les potins du Daily planet

Souvenez-vous, c’était la fin des années 90, les heures de gloire de Friends, Sex and the city, X Files et tout un tas de séries télé et sitcoms que je n’ai jamais regardé, ou alors très peu. Et pourtant, télévisuellement c’était le bon temps. Certes Julie Lescault saoulait déjà et le concept « le juge/maire/flic/gendarme/plancton/secrétaire/taxi/éboueur est une femme » démarrait sur TF1 mais il y avait toujours les Minikeums sur la 3 et sur M6, Loïs et Clark, les nouvelles aventures de Superman.

Ah ! Loïs et Clark ! Sans doute la plus douteuse des adaptations des aventures du supermec de Krypton mais sûrement également l’une des plus fun. Cette série géniale avec ses 4$ de budget pour les effets spéciaux fit naître mon goût inaltérable pour les films ratés et les séries foireuses.

Et au milieu de cette série géniale une vérité tombe et change la face du monde. Accoudés au bar d’un monde virtuel (très bien réalisé par le fils caché de Lex Luthor), Loïs et Clark discutent de leur nouveau couple et leur futur mariage lorsque Clark, assez gêné, déclare à sa bienaimée qu’il est toujours vierge.

Comment ? Superman est vierge ? Comment cela se peut-il se faire ? La surprise est d’autant plus énorme que vu la manière dont il en parle, ça n’a pas l’air d’être un choix de sa part de se réserver pour son mariage. Alors comment ça marche ? Parce que quand même, Clark est un mec plutôt cool, beau gosse et musclé à mort en plus. Gentil aussi. Alors d’accord, ça c’est un ennui. De plus comme chacun le sait, l’amour ne s’achète pas, il se loue jusqu’à ce qu’il ait tout prit et être garçon de ferme ça ne doit pas rendre la carte bleue du jeune Kent aussi attirante que celle de son pote le jeune Luthor.

Certes, mais tout de même, ceci ne peut pas tout expliquer. Toujours en quête de la Vérité vraie pour vous l’exposer dans toute sa lumière je me suis embarqué pour Métropolis et en parler avec le principal concerné. Malheureusement je trouvai le pauvre super-homme dépressif ne faisant plus que boire des bières et manger des chips devant sa télé, plongé dans cet état léthargique depuis que Loïs a divorcée pour devenir une femme au foyer désespérée (ça valait pas tellement la peine dans ce cas-là à mon avis).

Désappointé, mais non découragé, je décidai de poursuivre mes recherches et partit pour Smallville à la recherche d’anciennes petites amies de Clark. J’eu beau chercher, je n’en trouvai point, mais paraît-il que quelques jeunes filles disparurent à l’époque sans laisser de traces. On retrouva juste le corps d’une, Lindsay Weedworth, qui fut retrouvée sous un rocher de 8 tonnes, assez déshabillée. L’analyse de son corps détermina qu’elle était déjà morte avant d’être placés sous le rocher, la colonne vertébrale brisée en de multiples endroits et plusieurs côtes en miettes. Lorsque j’ai parlé de Clark, paraît-il qu’ils formaient un joli couple à l’époque, et que le pauvre Clark parut très perturbé à l’époque de sa disparition, surtout lorsqu’on la retrouva.

Après de longues et fastidieuses recherches, j’ai enfin réussi à rencontrer la seule ex de Clark qui n’a pas disparu à l’époque, Lana Lang. La pauvre vit maintenant dans une chaise roulante, depuis ses 20 ans un débris de sa colonne vertébrale bloque la moitié de sa moelle épinière et la rend tétraplégique suite à un accident mystérieux. On raconte qu’elle était avec son petit-ami –dont le nom n’a pas été découvert par l’équipe médicale qui prend soin d’elle- lorsque lors d’une étreinte ses os se sont brusquement brisés. Du moins c’est ce que nous en savons car depuis elle souffre de graves troubles psychologiques et lorsqu’on aborde son accident elle entre dans un état de démence extrême, répétant comme un leitmotiv : « Il a dit : ’Oh non ! Pas encore !’ ‘Oh non ! Pas encore’ ‘Oh non ! Pas encore !’… », tremblant de tout son corps. Enfin, c’est ce que l’on m’a dit parce que lorsque j’ai essayé de lui parler en lui disant que je venais de la part de Clark Kent, elle est devenue soudainement blême et tremblante me regardant les yeux emplis d’une peur indicible. Sa charmante infirmière à domicile m’a alors demandé de la laisser, ce que j’ai fait évidemment, ne pouvant résister au sourire de Mlle Thomas.

Le mystère reste donc entier, Clark Kent est resté vierge jusqu’à son mariage avec sa bienaimée Loïs. Nous ne savons toujours pas pourquoi et nous ne le saurons certainement jamais. Peut-être était-ce un choix ? La solution la plus plausible reste à mon avis les pires maladies qui peuvent frapper le jeune homme en quête d’amour : Clark était gentil, romantique et sincère. Le malheureux. Etant dans le même cas je ne peux que compatir pour lui et pleurer sur moi-même.





(p)&(c) Achim Shark 2009
imagé tirée des "Céréales du dimanche matin" par Zack Weiner

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire