samedi 14 mars 2009

Valse nocturne

Dans cette nuitée, demoiselle voudriez-vous
Votre bras doux un instant me confier,
Car plus que tout en cet instant j’aimerai
Danser, tourbillonner, et ce avec vous.

Jusqu’au matin, valsons ! Car deux solitudes au clair de lune,
Deux âmes devenant une, c’est ce que nous sommes et deviendrons.
Peu m’importe où nous nous trouvons, dans cette ruelle ou sur une dune,
Je m’enivre de votre tête brune, seul compte vos yeux et cet air de violon.

Serait insigne l’honneur
D’être nommé cultivateur de la vierge vigne
De votre cœur, donnez juste un signe !

Un nocturne voile couvrira notre danse,
Nous serons sous la surveillance scintillante des étoiles.
Piégée dans ma toile, inutile serait votre résistance.





(p)&(c) Achim Shark 2009
dessin tiré de Kreepy Kat par Alan Kerr

1 commentaire:

  1. beh voilà! pour ton rôle de poète maudit si tu veux danser tu n'as qu'à citer le fabulissime quatrain qui débute ce poème.

    RépondreSupprimer