mercredi 31 mars 2010

« Je vous aime. » C'est vrai ? Je commencais à en douter.

La nouvelle vient de tomber dans un bruit assourdissant tel le marteau sur l'enclume du maréchal-ferrant. Le rap français était au milieu, chauffé puis frappé pour se modeler de la manière voulue. Refroidi et prêt à l'usage, l'oeuvre prend corps et sens : "Je vous aime", le premier album de Taipan (on parle de lui en bas là, là aussi, encore là et on peut même l'entendre ici et ) sortira (enfin) de la suie de l'artisan pour enchanter le monde le 8 mai (j'espère 2010).

Un message de Taipan from LZO records on Vimeo.



(p)&(c) Achim Shark 2010
LZO records
MySpace Taipan
Facebook Taipan

jeudi 25 mars 2010

Prom Queen

I ain’t got any dates
I’m here to check my mates
I’m close to the wall, keep the head down
Avoiding Prom Queen wearing her crown

I ain’t got Converse fashion
How would I pay ?
I ain’t got conversation
What would I say ?

No way she has noticed me
She thinks she dances like Beyoncé
She’s so prideful with her fiancé

I’m the shadow that nobody see
I spit on the ground, say I hate them so much
My soul has drowned, I loved her too much.




(p)&(c) Achim Shark 2010
dessin par Franquin extrait des Idées Noires

samedi 20 mars 2010

La punchline la plus classe du monde

Aujourd’hui j’ai découvert la punchline la plus classe du monde. Elle ne fut point dite par Georges Abitbol sur l’archipel de Pom Pom Galli comme on aurait pu le penser mais par mon oncle qui dit ceci « Une visite c’est toujours agréable. Si ce n’est pas quand les gens viennent, c’est au moins quand ils repartent. » C’est quand même dommage que je n’ai découvert ceci qu’une fois qu’il soit mort, mais c’est ainsi. Et puis j’aimerai parler d’un autre punchliner trop classieux, le Baudelaire de la chanson française, à savoir Hubert-Félix Thiéfaine.

Pourquoi cette comparaison Baudelaire/Thiéfaine ? Tout simplement parce que je relis les Fleurs du Mal en ce moment. Et puis, sérieux, on peut trop faire des liens entre les deux. La preuve ? Les deux trouvaient leur inspiration dans des paradis artificiels, multipliaient les visions oniriques, cultivaient un certain goût pour les métaphores sombres et dérangeantes mêlé à une volonté certaine de choquer, tous deux ont fait leur la langue française, l’ont triturée dans tous les sens pour en sortir toute sa beauté, toute sa dureté. Et puis surtout les deux sont des génies.

Alors oui, d’accord, Thiéfaine c’est avant tout le Thiéfaine de la chanson française, mais quoi qu’en dise les jolies filles, j’aime. Et beaucoup en plus. J’aime sa musique, j’aime sa plume, j’aime sa manière de frôler la vulgarité pour toucher les plus sublimes cieux de la poésie.

« Manipulez-vous dans la haine et dépecez-vous dans le joie, le crapaud qui criait je t'aime a fini planté sur une croix »
« Les partouzeurs de miss métro patrouillent dans les souterrains mais ils rêvent d'être en hélico à se faire du nègre et du youpin »
« Je né d'une vidange de carter séminal dans le garage intime d'une fleur sentimentale »
« La solitude n'est plus une maladie honteuse »
« La vie c'est pas du bubble-gum mais rien que le fait de respirer ça me fout des crampes dans le sternum »
« Une fille dans chaque port et un porc qui sommeille dans chaque salaud qui rêve d'une crampette au soleil. Et les meufs ça couinait juteuses et parfumées dans le bleu carnaval des printemps cutanés. J'en ai connu des chaudes à la bouche animale à genou dans les toilettes ou dans la sciure des stalles. Hélas pour mon malheur j'en ai connu des pires qui voulaient que j'leur cause en mourant d'un soupir. »

Trop de punchlines, trop de swag, trop de classe.

Mon best-hier à moi parce que Thiéfaine c’était mieux avant (vu qu’il ne fait pas grand-chose maintenant)

01 - Soleil cherche futur
02 - 113ème cigarette sans dormir
03 - Critique du chapitre 3
04 - De l'amour de l'art et du cochon
05 - Les dingues et les paumés
06 - 542 lunes et 7 jours environ
07 - Scandale mélancolique
08 - L'ascenseur de 22h43
09 - Mathématiques souterraines
10 - La fille du coupeur de joints
11 - 22 mai
12 - Confession d'un never been
13 - Taxiphonant d'un pack de kro
14 - Je t'en remets au vent
15 - La cancoillote
16 - Alligator 427
17 - Le chant du fou

Et sinon, rien à voir mais on a fait péter les 10 000 hits (dont 9 990 par moi)

"mais cette image est dégueulasse !" Ben oui


(p)&(c)Achim Shark 2010

mercredi 17 mars 2010

Je ne peux pas arrêter (je ne le ferai pas non plus)

Je ne sais pas si c'est parce qu'ils sont d'Utah (encore pire : de Provo !) et qu'un groupe de rap mormon a toujours fait partie de mes rêve d'Hip Hop addict fou, ou si c'est parce qu'un des membres porte une cravate rose, la même que celle que j'utilise pour montrer mon côté sensible mais j'ai envie de partager mon enthousiasme à propos de Can't Stop Won't Stop la "tempête Hip Hop basée à Provo, UT" comme ils aiment à dire.

Alors je le fais evidemment mais Can't Stop Won't Stop c'est qui, mais c'est quoi ? Davey Hawkins, David EFF Peterson & The Untouchable DJ Kidd Widd, trois blancs probablement mormons sortis d'un endroit étrange nommé Provo (enfin ils auraient pu être de Bountiful) qui font du rap très funky qui sent bon les 80's. Dès les premières mesures on sent que les mecs ont bouffé du Run DMC, Grandmaster Flash and the Furious Five, Sugarhill Gang et Beastie Boys jusqu'à l'indigestion. Autant se le dire de suite, niveau thématiques, c'est pas très profond, c'est festif et positif, sans plus et au niveau MCing il y a des lacunes c'est clair. En fait, à la première écoute j'ai trouvé ça très naze. Et puis je suis tombé sur "Put yo name on it !" et j'ai accroché à fond et ai pu rentrer dans le délire. Au final, c'est frais, efficace et bien produit, ça sonne pas aussi poussiéreux qu'on pourrait croire et ce fut le seul interlude durant les trois jours où c'était "Gangster daltonien" (Nikkfurie x Jay-Z) non stop, ce qui est déjà un exploit en soi.

Donc, j'aime, j'approuve et j'annonce "Put yo name on it !" dans le prochain Rapapodcast qui sortira de ma maison.

Put Yo Name On It!byRootMusic

Can't Stop Won't Stop x Soixante-et-un
Can't Stop Won't Stop x Livre-facial
Can't Stop Won't Stop x MonEspace




(p)&(c)Achim Shark 2010

vendredi 5 mars 2010

Musique de décérébrés #07 - Rim'K

« Fuck ton pote [...] s'il est attiré par les hommes. »
- Rim'K


Ca lui fera plaisir, à n'en point douter.




(p)&(c) Achim Shark 2010
Mafia K'1 Fry "F.U.C.K ton pote", album "La cerise sur le ghetto" (2003)
image tirée de xkcd par Randall Munroe

mercredi 3 mars 2010

Sous la pluie

Rêveur, trempé en cette nuit non étoilée
Oubliant le froid, la pluie, je songe à toi. Les
Pleutres en leurs demeures cherchent abri ; des toits laids
Leurs masquent ton visage par la beauté voilé.

Je sens les gouttes, elles coulent puis me mouillent
Mais que vaut la pluie face à la fille des dieux ?
Glisse un sourire sur ma face de gargouille
L'immondice des enfers a touché les Cieux

Car j'ai vu en quel lieu les étoiles avaient fui
Elles luisent en ton iris ; je plonge en ce puits
Lumineux. Seule ta présence chasse la nuit.

Interdit je bégaye, ma peau devient blême,
Noyé en tes yeux je peux y lire des poèmes
Et sur tes cheveux je veux poser un diadème.




(p)&(c) Achim Shark 2010
dessin tiré des Céréales du dimanche matin par Zack Weiner

lundi 1 mars 2010

Les Mormons sont trop fous

 

Vous en réviez : un tongien énorme répondant au nom de Big Buddah à une foire pour la sécurité enfantine où les enfants font l'alliance de toujours mettre leur ceinture en mettant des lunettes chelou sur le nez pour connaître l'effet de l'alcool en conduite. Trop cool. Mes projets d'avenir sont ovaire now : il faut que j'aille en Utah, c'est obligé. En plus si je suis bourré Alicia peut conduire. Elle se débrouille drôlement bien, elle a même décanillé un keuf au lieu de lui sortir une excuse toute naze parce qu'elle envoie un sms en même temps.




(p)&(c) Achim Shark 2010